Semaine de feu a Udine

Publié le par Cécile et Nicolas


        MANDI !!!

(c'est comme ca qu'on dit salut dans le FRIOUL, la region d'Udine)


On doit vous raconter une de nos semaines les plus incroyables du voyage, innoubliable. Pourtant cette fois, pas de traversee de desert, pas d'escalade de montagnes, pas de tempetes ou de vols d'albatros geants.

Voila plutot et simplement, comment apres avoir traverse tout plein de pays, dans une seule ville, on a pu traverse tout plein d'ecoles et voir tout plein de visages magnifiques. De l'emotion, des boules dans la gorge tellement c'etait fort et beau. C'est comme si notre reve fou de ce voyage avait
vraiment trouve sa realite, en quelques secondes et un milliard de questions, de rigolades, de jeux, de mots, de surprises, de cadeaux, d'images, d'autographes, de cris, de chansons, de bisous et de calins...

Un enorme reve, reel, dans une ville bien plus petite qui s'appelle Udine et qui est belle.



On a beaucoup trop a dire, a penser. Impossible de le faire tenir dans un article. C'etait une explosion, nos moments d'Udine, ca allait dans tous les sens, bien trop vivant pour l'expliquer avec des phrases calmes et bien dites.

A Udine, les ecoles sont regroupees en "cercle scolaire", ce qui permet de construire des beaux
projets en commun, de faire se rencontrer les enfants de la ville, de partager leurs decouvertes. Cette annee, le theme qui les a fait avancer, c'est justement, comme par hasard, le theme du VOYAGE. Et vraiment, il n'y a pas que les routes qui font voyager, il y a aussi les idees, les histoires, les gens, les vies, les livres, l'imagination, les sensations, les enfants des autres pays, les mots, les arbres et les fruits... Tout est bon pour voyager, non?
Ce qui leur a plu, surtout, c'est de faire des voyages ou on peut prendre le temps, pour vraiment apprendre et apprecier. Les enfants ont cherche le symbole parfait pour leur "ecole de voyage", et ils ont decouvert qu'un escargot, c'etait parfait pour voyager. Nous, on trouve qu'ils ont completement raison, un escargot en fait, c'est un peu comme un Berzingue, c'est tranquille et ca passe partout, avec une maison sur le dos et deux antennes pour essayer de tout entendre (et ca laisse une petite trace sur la route).



D'ailleurs, ce qu'on doit vous dire aussi, c'est que ces ecoles, elles ont vraiment voyage avec nous, tous nos articles ont ete traduits, lus, commentes, analyses, travailles, illustres... Depuis le debut, les enfants vivent avec nous, quand c'est dur, ils partagent et ils ont peur. Quand c'est bien, ils partagent aussi, ils s'eclatent. On leur a prete un peu de nos muscles et de nos decouvertes et eux, ils nous ont offert plein de courage et beaucoup d'affection. C'est grace a eux qu'on a reussi a vaincre les cocodRiles du Nil.



C'est pour ca que c'etait si fort. Parce que enfin, apres tout ca, apres tout ce qu'on avait vecu ensemble, finalement, on a pu se voir en vrai, nous tous, les voyageurs, se serrer dans les bras une bonne fois pour toutes, se rendre compte qu'on s'aimait bien... D'ou les miracles de la semaine, les guerisons subites pour pouvoir retourner a l'ecole et les presque pipis dans les culottes d'excitation. Et pour nous, c'etait vraiment fameux. Bien plus qu'une aventure.

Parce que si eux, ils nous connaissaient presque par coeur grace a nos sites internet, nous on les connaissait a peine et on a eu tout a decouvrir. Alors on a mene notre enquete.  

On leur a d'abord demande comment ils etaient.

La reponse c'est qu'ils sont chouettes parce qu'ils sont : tres bavards mais curieux et interesses, bavards encore une fois et super sportifs en meme temps, impatients, curieux et vivants, ils ont l'esprit de groupe et ils sont attentionnes et sympas sympas sympas (tout ca, c'est eux qui l'ont dit, mais on confirme).



Puis on leur a demande si ils etaient contents d'etre des enfants italiens.

La reponse, c'etait oui parce que l'Italie c'est chouette parce que: il n'y a pas la guerre, il y a bien moins de problemes que dans les autres pays, elle a gagne le Mondial, il y a plein de choses a decouvrir, l'Italie a une longue et riche et interessante histoire, et une langue qui est belle, et puis la mer et les montagnes et surtout l'Italie c'est chouette parce que les italiens sont consideres comme les deuxiemes plus sympathiques dans le monde (mais alors qui sont les premiers ?).

Alors, puisque ils etaient contents d'etre des italiens, on leur a demande si ils etaient contents d'etre des enfants tout court aussi ?



Et ils etaient contents aussi d'etre des enfants parce que : quand on est un enfant, on peut aller a l'ecole, c'est tres beau d'etre un enfant, on peut jouer, on a moins de problemes de sante, on peut s'amuser, on a moins de responsabilites et on est un peu plus libre, on ne peut pas conduire une voiture par contre ON A TOUT LE TEMPS POUR S'ENTRAINER A ROULER EN TANDEM.

(nous on rajoute juste qu'on peut s'amuser quand on est grand aussi, on espere, en tous cas jusque maintenant ca va,
et vous les vieux ???)


Alors on leur a demande pourquoi ils perdaient leur temps a l'ecole au lieu de venir voyager avec nous ?

Ils nous ont repondu que c'est vrai que ce serait peut etre plus chouette mais aussi que : avant de voyager en tandem, il vaut mieux apprendre des choses par exemple pour pouvoir aller au restaurant tout seul, que c'est chouette l'ecole pour etre avec les amis, et que en attendant, LA SOLUTION PARFAITE SERAIT D'ALLER A L'ECOLE EN TANDEM !



Mais quand meme, on se disait que leur ecole ne pouvait pas etre si parfaite et que si un jour, c'etait eux les directeurs, ils changeraient bien quelque chose non ?

SI ! En effet, il y aurait des changements dans l'air:  quelques disparitions : les mains levees avant de parler, les devoirs et en fait les lecons aussi. Disons qu'il ne resterait plus qu'une seule lecon par jour et a la place des autres, il y aurait plein de jeux organises et des heures et des heures de recreations (pour aller de la classe a la recreation, on sortirait par les fenetres bien sur !), pendant les recreations, on mangerait des glaces, des pop corns et des chips, on grimperait aux arbres et puis surtout, chaque annee, il y aurait une excursion de deux semaines en tandem...

Apres toutes ces reponses, on peut dire qu'on savait deja un peu plus de choses sur les enfants d'Udine. Et eux, ils croyaient deja tout connaitre sur nous, mais pendant cette semaine, il leur restait quand meme encore quelques decouvertes a faire :

Par exemple que Berzingue est une vraie maison, avec une chambre a l'arriere, une cuisine au milieu, une salle de bain devant, une bibliotheque et un garage. Et un baton mysterieux qui aurait pu servir a plein de choses, a marcher droit, a tourner dans les casseroles, a faire le feu mais qui servait surtout a faire fuir les chiens feroces.



Et qu'est-ce que Berzingue etait grand en vrai, tres
grand, "aussi grand que le crocodile grille qu'on avait mange sur la barque du Nil" (celui la est plus que tres celebre a Udine).

Et puis entre la cuisine et la salle de bain, il y avait nous deux en vrai ! Incroyable !!! On existait vraiment, on n'etait pas un couple fictif invente pour un an par les instits en mal de voyage... Alors qu'est ce que ca donne nous deux en vrai ?  Et bien on ressemble plus ou moins a nous deux en photos et en histoires meme si quand meme, on etait mieux en vrai, un peu plus sympa, un peu plus en chair et en os, en trois dimensions.



Nicolas avait vraiment des muscles bien serres bien durs et Cecile des droles de cheveux et une voix bizarre, un drole d'accent. C'est ce genre de choses qu'on peut decouvrir quand on se connait depuis longtemps mais qu'on se regarde pour la premiere fois.
 

Et les tonnes de questions et de reponses, sur tout, absolument tout, preparees ou spontanees, parfois tres inattendues ou revelatrices (quand on a dit que apres le voyage, on devait trouver notre maison, notre travail, notre ville, les enfants de toute l'ecole nous ont souffle leur reponse: U-di-ne, U-di-ne !!!)



En fait, on est un peu devenu comme des stars. Parfois, on etait enseveli sous les demandes d'autographes, alors on devait raser les murs des ecoles pour eviter de se faire reperer par les enfants en classe et declencher des emeutes... Et on avait notre equipe de managers qui  nous suivait partout.










Ils avaient tout prevu, le moindre deplacement, tous les repas, le lait des cereales du petit dejeuner du jour au lait des cereales du petit dejeuner du lendemain. On a pu essayer plein de maisons differentes d'Udine, voila par exemple une de nos chambres :



On a aussi tout vu d'Udine, finalement, on connait l'histoire de la colline construite par Attila pour regarder de plus haut et de loin la destruction d'Aquilea (l'autre Rome des romains) par les barbares. On est alle rendre visite au gros chat vivant du comptoir du resto et on sait meme ou aller pour faire l'ecole buissonniere.




Voila en tres resume notre sejour a Udine. On pourrait encore vous raconter toutes les lettres qu'on a recues, la visite des caves a vin, la journee a la mer et les chateaux et la peau de serpent, la cueillette des coquelicots, comment on fete un anniversaire (on tire sur les oreilles!), notre ballade en side car au pays des jambons crus, et les glaces artisanales, la course de mangeage de pizzas etc etc etc. Mais c'est carrement impossible de tout vous raconter...

On n'est que deux et on n'a pas plein de temps. Mais eux ils sont tout plein a pouvoir raconter, ils ont deja pris le temps de retrouver leurs mots pour raconter nos rencontres. Ils ont ecrit tout plein d'articles, alors voila, pour ceux qui se debrouillent en italien, on vous laisse les liens pour aller lire vous meme, ce qu'on raconte sur nous la bas...

www.formicaio.it

Quand vous arrivez sur la premiere page, vous descendez dans la colonne de gauche jusqu'a Un MONDO DI AMICI, et vous trouverez une serie d'articles. Si vous allez dans les rubriques de chaque ecole, vous en trouverez encore d'autres. Mais si vous voulez tout lire, vous n'etes pas sortis de l'auberge.

Leur site ca s'appelle FORMICAIO, ca veut dire la fourmilliere parce que c'est un peu eux ca... D'ailleurs pour que la rupture soit plus douce, on a kidnappe une de leurs fourmi FRIFRI et on lui fait visiter la Suisse en longueur.

ET PUIS MERCI A TOUS TOUS TOUS...


Publié dans surlesroutes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maestra Cinzia - Udine 07/06/2007 14:23

Sono la maestra Cinzia della scuola dell’infanzia Benedetti di Udine.
Oggi una bimba di cinque anni mi ha detto: ”sai maestra, ho perso un dentino davanti ed il topo mi ha portato 10 euro. Il mio topo dei denti è francese.”
Allora ho chiesto: ”come fai a saperlo?”
E lei: ”me lo ha detto lui, sono francese, arrivo dal paese di Cecile e Nicolas”.
 

Je sui la maitresse Cinzia de l’ecole Benedetti de Udine.
Aujourd’hui une fillette de 5 ans m’a dit : « maitresse, j’ai perdu une petite dent et ma souris m’a apportee 10 euro. La souris porteuse de dent est Francaise. »
Alors je lui ai demandè: «Pourquoi dis-tu qu’elle est Francaise ? » Et elle me repond: «c’est la souris meme qui me l’a confièe, en disant qu‘elle arrive du pays de Cecile e Nicolas »

chantal 05/06/2007 11:06

Nous attendions cet article...en effet ! Accueil émouvant et inoubliable... Ici les dessins remplacent avec brio les photos.  Bravo aux écoles d'Udine pour leur site et leur pédagogie chaleureuse et hyperdynamique. Site, articles et photos à aller découvrir absolument...! Et il y a beaucoup de mots d'enfants...

marielene 04/06/2007 21:47

Je comprend votre émotion et votre enthousiasme pour parler des enfants et de l'accueil à Udine. J'ai suivi sur Formicaio, plusieurs fois par jour et j'ai trouvé celà extraordinaire. je continue d'y aller de temps en temps; il y a des enfants qui vous écrivent des messages.

bonne mamanThérÚse 04/06/2007 20:08

quelle chaleur, quel enthousiasme se dégagent de votre dernier envoi.Les dessins des enfants sont splendides,colorés ,et les enfants n\\\'ont pas oublié le sourire  généreux sur les visages de Cécile et Nicolas.et le T-shirt, amusant avec l\\\'escargot.C\\\'est plein de fraîcheur.Et Berzingue, n\\\'aurait-il pas envie de nous raconter ce qu\\\'il a vécu, ressenti à sa façon à lui,pendant qu\\\'il parcouraît tant et tant de km? dans tant de pays différents?par tous les temps,dans les montées, les descentes vertigineuses,les nuits d\\\'attente et de repos..Cette fois, espérons que notre pays se fera beau et ensoleillé pour vous accueillir..A très bientôt et gros bisous à tous deux..et amitiés à Berzingue.
 
 

nicole bobichon 04/06/2007 14:18

Heureusement qu'il y a eu les enfants d'Udine et leurs enseignants pour nous donner de vos nouvelles !!
aller sur le site FORMICAIO et vous verrez, entre autre, comment les " Udinese" se moquent de la façon de manger les spaghetti  de Cécile et de la recette française de la carbonara donnée par Nicolas  !! Tous les récits faits en italien sont plein d'humour, félicitations aux auteurs....
Bon courage pour les étapes de montagnes avant le plat pays belge ...  je vous embrasse.      Nicole