on se disait encore une petite chose...

Publié le par Cécile et Nicolas

Ca fait neuf mois qu'on est parti. Neuf mois pour s'éloigner de chez nous et neuf mois pour se rapprocher. On a eu le temps de les voir défiler, les routes, les plaines et les grands déserts. On est passé par au dessus des montagnes et par en dessous des orages, on a traversé quelques paradis et des monstres de villes. On a pédalé sur du goudron, de la terre, du sable et des cailloux, et des feuilles et de l'eau. Et petit à petit, kilomètre après kilomètre, on a vu s'enchainer les cartes, et de très loin, on s'est retrouvé tout près, comme pour un grand voyage. Aujourd'hui, on est devant Luxembourg, Bastogne, Ciney, Dinant, Namur...

Aujourd'hui, ça sent le pavé et le spéculoos. Ca sent la foret. Ca sent l'Adolphe Sax, la Bonne du Curé et le pistolet à l'américain. Ca sent Magritte qui peint Maigret, le compromis et la tarte au sucre. Et Quick et Flupke dans un carnaval de Binche. Et Gaston la Gaffe, les schtroumpfs et les pralines au massepain. Ca sent la balle pelote devant les maisons en briques, la danse aux canards et le concours Reine Elisabeth. Ca sent la drache. Godefroid de Bouillon et la dentelle. Ca sent le sanglier. Ca sent la baraque à frites. Ca sent le souper de tartes al djote. Ca sent le tantot, les flamands, ca sent les wallons. Ca sent les babeluttes et le roi Baudoin. Ca sent la Meuse et les couques au beurre.

Ca sent la BELGIQUE. Ca sent le retour comme un voyage qui se termine, les retrouvailles et les histoires.

Parce que nous, finalement, on dirait bien qu'arrive !!!

On vous attendra ce week-end, à moins que ce ne soit vous, on verra.

En attendant, préparez votre vélo. Et surtout, n'oubliez pas ceci, parce que c'est un fameux belge qui vous le dit (Julos Beaucarne qu'il s'appelle) :

"La révolution passera par le vélo, camarade.

Ah, la bicyclette !

Elle te permet d'aller cinq fois plus vite que le piéton, tu dépenses cinq fois moins d'énergie et tu vas cinq fois plus loin.

En vérité, je te le dis, camarade, la révolution passera par le VéLO.

S'coup ci ça va daller,

el vi monde va squetter,

tertous tertous inchenne,

no dallons l'fait petter*."

A TRES BIENTOT, en chair, en os et.... en vélo!!!!

* en wallon: cette fois ci, ça va aller, le vieux monde va se briser, tout le monde, tout le monde ensemble, nous allons le faire changer.

On compte sur vous, hein...

Publié dans surlesroutes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine, Maria, Jean-luc 04/07/2007 20:24

Bravo !
et merci.

Vincent 25/06/2007 16:14

Moi j'aimerais connaître la suite de l'histoire... Ce sera "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" ou bien ce sera encore beaucoup mieux que ça ? La suite ! la suite ! la suite ! Enfin en attendant, bravo, vous l'avez fait, vous l’avez même bien fait…

Méla 25/06/2007 15:07

Hello, bon ben on est lundi, vous êtes rentrés depuis hier, je me demandais comment vous alliez.....

Lynette::0038: 24/06/2007 10:53

tout simplement géniale cette aventure..Je vous ai rencontrés en chair et en os... et en vélo... à Mostar en Bosnie-Herzégovine.... actuellement sur mon blog je parle et je décris la Croatie... j.. bientôt je parlerai de vous et mettrai en ligne la photo que j'ai priseà bientôt

Anne et Cliff 23/06/2007 14:59

Votre compagnie va nous manquer. Chaque semaine, nous decouvrions a travers vos aventures un autre monde.
Que de beaute, d'espoir et de respect vous nous avez donnes a tous!
Bon repos aux champions du velo, et a bientot....